FORUM FERMÉ. TOUTE COPIE RESTE STRICTEMENT INTERDITE.

Partagez
 

 La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 1394398384-rgpn1


Scissy

• Secrets découverts : 173
• Talevillien depuis : 15/04/2013
• Cagnotte : 229
Scissy
My life is a fairy tale


La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 Empty
MessageSujet: La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2   La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 EmptySam 8 Fév - 10:36





Vous avez été curieux et vous êtes dirigés vers le fond du couloir du rez-de-chaussée. Mauvaise pioche ! il semble s’agir de la buanderie. La porte claque, coinçant violemment le loquet et vous enfermant tous trois. Une seule fenêtre vous apporte la lumière menaçante de la tempête ; elle est petite, et trop haute pour vous. Que faire au milieu de balais, machines en tous genres et étagères poussiéreuses ? Pas grand-chose je le crains ; même vos appels au secours d’y pourront rien.

Participants : Raphaël, Gaël, Roxane.



- a little less conversation -



Revenir en haut Aller en bas
https://talevilleisback.forumactif.org

La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 1394398392-rgraph


Raphaël C. Legrand

• Secrets découverts : 336
• Talevillien depuis : 16/11/2013
• Cagnotte : 266
Raphaël C. Legrand
My life is a fairy tale


La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2   La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 EmptyDim 9 Fév - 6:15

Sérieusement, il se sentait incroyablement con d’avoir accepté ce foutu paris avec son frère. Qu’est-ce que ça allait lui apporter hein ? Il aurait dû lui dire d’aller se faire foutre et royalement. Il n’avait rien à prouver non… ? Si ? Rah ça l’énervait indéfiniment. Le manoir ne lui inspirait absolument pas confiance. Vraiment pas. Il se demandait ce qu’on pouvait bien apprécier à être ici. Il sursautait au moindre bruit. Au moins, il avait retrouvé Roxane…. Et Gaël… Bon, certes, la présence du grand brun ne l’enchantait pas. Pas du tout même, mais au moins, il y avait quelqu’un de courageux avec eux. Parce qu’il ne fallait pas compter sur Raphaël pour ça. Oh non, il allait être du genre à hurler au moindre souci. Ça s’était absolument certain. Il suivit le mouvement bien que son instinct ne lui indiquait pas d’aller par-là. « On pourrait sortir aussi… » C’était une bonne idée non ? S’en aller et aller boire un lait chaud. Il rageait sérieusement de ne pas être capable de les abandonner là. Bon encore, soyons honnête, il s’en foutait d’abandonner Gaël… Mais pas Roxie. Il se mordit la lèvre et entra avec eux dans la pièce avant de se manger dans un balai. « Ohh Aigooo ! » Il attrapa l’objet pour le lancer plus loin. C’était petit, confiné. Son autisme ressortait fortement dans ces moments-là. Il s’approcha de la fenêtre, et se mit sur la pointe des pieds pour à peine voir au dehors. Au moins, de la lumière pouvait passer…. Mais elle n’était pas vraiment rassurante. La tempête était grandissante. Il avait une trouille d’enfer. « HE HOOOOOOOOOOOOOOOO » La poussière le fit éternuer, ça n’avait pas été nettoyé depuis des siècles ici. Il resta le dos bien droit contre le mur sur la lucarne, incapable de bouger. « HE HOOOOOOO ! » Il n’avait jamais parlé si fort… enfin, plutôt, il n’avait jamais gueulé si fort. Le désespoir le poussait dans ses limites. « Calme-toi… Calme-toi. » Il ferma ses yeux et se mit à pianoter un air de Mozart sur le mur pour ne plus penser à tout ça.  Il se concentrait sur les touches imaginaires qu’il voyait dans sa tête, sur ses doigts pouvant dessus et sur la mélodie qu’il arrivait créer dans son imagination. Un bruit étrange le fit sursauter. « AAAAAAAAAAAAAAH ! » Il sauta presque sur Roxane comme pour se protéger d’une éventuelle attaque. « J’vais mourir, tu vas mourir, il va mourir, nous allons tous définitivement mourir, j’vous avais dit de pas sortir de la piste ! »

_________________
    looking.for.the.pianoguy
    ALL YOU NEED IS TO SIT AND LISTEN, NOTHING IS IMPORTANT
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas

La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 1394398366-rgnewbie


Victoria Romanov

• Âge : 25
• Secrets découverts : 265
• Talevillien depuis : 17/01/2014
• Cagnotte : 370
Victoria Romanov
My life is a fairy tale


La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2   La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 EmptyLun 24 Fév - 18:19

Sacrée forêt ! J'ignorais depuis combien de temps nous marchions, mais le temps n'allait pas se montrer très clément avec nous, ou du moins plus très longtemps. Mais au moins, j'étais avec Gael. Est-ce-que d'autres invités s'étaient eux aussi plus ou moins perdus ? Nous avions enfin atteint un manoir à l'allure un peu... délabrée et abandonnée, lorsque j'y songeai. Il y avait sans doutes moyen de s'abriter là-bas après tout. Cependant, je regrettais d'avoir mit une aussi longue robe pour rien. Après tout, nous n'allions jamais réussir à aller chez le maire, pas avec ce temps ! Soupirant, je remontais un peu plus mes manches sur mes mains, puis je soulevais un peu ma robe pour éviter de la salir avant de rentrer dans le manoir. Une fois à l'intérieur de celui-ci, la porte s'ouvrit subitement derrière nous, comme si quelqu'un nous avait suivis ou s'était également perdu... Raphaël.

Nous étions donc trois âmes perdues dans un manoir poussiéreux et inhabité - ou alors, habité par quelqu'un de très occupé, car cet endroit avait vraiment besoin d'un grand ménage de printemps... - et maintenant qu'on était arrivés là, je me demandais un peu ce que nous allions faire. Attendre que la tempête qui avait commencée se termine ? Je préférais ne rien dire et ne pas poser de questions, de toutes façons les deux garçons ne devaient pas être plus aptes que moi à répondre à cette question. Finalement, je pris les devants en allant vers une porte située au fond du couloir ; de toutes façons il fallait bien aller quelque part ! Sauf que, évidemment, c'était probablement l'une des pièces les plus lugubres, délabrées, petites et salles de la demeure. Bravo Roxane, tu aurais du rester derrière et suivre le mouvement ! Maintenant, j'avais l'impression - enfin, ce n'était pas qu'une impression - que si nous étions ici, c'était de ma faute.

Le problème avec cet endroit, c'était que si vous étiez allergique à la poussière, claustrophobe ou aviez peur du noir, vous étiez un peu trop bien servi. Raphaël semblait d'ailleurs aller plutôt mal, ce qui m'inquiéta un peu... Je me tournais vers la porte, tentant d'ouvrir, mais évidemment... elle s'était fermée. Je ne savais pas vraiment comment et j'ignorais si nous pourrions réussir à ressortir à un moment donné, mais je n'aimais pas trop cette situation. Le son de la voix du pianiste me faisait aussi assez mal au cœur, et j'avais peine à imaginer ce qu'il pouvait ressentir... Je lançais un regard en direction de Gael, lui adressant un sourire peu assuré avant de me faire sauter dessus par le rouquin.
 « Ne parle pas de mort, personne ne va mourir, et surtout pas ici, compris ? » J'attrapais calmement ses mains et les serraient dans les miennes, pour tenter de le calmer un peu, et pour qu'il sache qu'il n'était pas seul.

« Calme toi, on va trouver un moyen de sortir d'ici, d'accord ? Fais moi confiance. Fais aussi confiance à Gael. On est juste enfermés ici, ça ne veut pas dire qu'on ne va jamais sortir de cette pièce. » Je lui adressais un sourire puis allais près de la fenêtre pour le faire s'asseoir contre le mur. « Ferme les yeux, et imagine toi dans un endroit où tu te sens bien, et imagine qu'on est là avec toi. » J'attendis quelques instants avant de me tourner vers la porte, tentant de comprendre comment celle-ci avait bien pu se fermer toute seule. Soupirant, je finis par me rapprocher de Gael pour lui murmurer quelque chose à l'oreille. « Tu penses qu'on pourrait essayer de casser la porte pour sortir ? Sinon je vais regarder s'il y a une autre porte, ou une trappe... je doute que Raphaël ne tienne longtemps si jamais on reste coincés ici. »

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
http://whathefuckrpg.tumblr.com

Invité



Invité
My life is a fairy tale


La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2   La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 EmptyVen 28 Fév - 17:52

En réalité, je m'intéresse peu à la fête du renouveau, et tous les autres barbecue party de villages, mais si je refusais toutes les opportunités d'évènements qu'offre la ville, je ne verrais jamais la lumière du jour. Quand je bosse, je suis rarement sur le terrain, mais sans cesse à la morgue et l'hôpital. Quand je sors en bar il fait déjà nuit, et le reste du temps on se retrouve tous dans nos appartements. Prendre l'air ne me fait pas de mal, et je suis bien content que Roxane m'ait tiré de mon lit. Je n'ai pas souvent eu l'occasion de parcourir la clairière de Scissy, ni sa forêt d'ailleurs. Mais je m'attendais à une journée plus ensoleillée. Je n'en suis pas pour autant déçu, je préfère les ciels bien gris et couverts à ceux qui sont clairs et n'expriment rien de plus qu'un vide absolu. Le chemin a été long et j'ai grillé quelques cigarettes, sans m'apercevoir que le paquet se vidait de plus en plus. Pour la forme, je tente de m'en allumer une de plus mais impossible pour le briquet de laisser la flamme intacte dans l'air. Le vent devient trop violent, et ma clope s'imbibe doucement des premières gouttes de pluie tombantes. Merde. J'adore la pluie, mais pas quand elle me prive d'un plaisir. Encore s'il n'y avait que ça, ce serait supportable, mais décidément c'est une tempête qui approche, jusqu'à même nous amener les odeurs de la mer. J'enlève ma veste et abrite Roxane avec tout en accélérant le pas. Avec ou sans nous, je doute que le banquet commence avec un temps pareil de toute façon. Alors que l'on s'enfonce un peu plus entre les arbres, un grand et magnifique vieux manoir trônant là nous fait face. Il me semble avoir déjà entendu des rumeurs d'histoires à dormir debout là-dessus, des conneries pour les gosses qui font sourire. Je n'aurais jamais cru voir ce domaine en vrai. On ne réfléchit pas longtemps avant de s'y réfugier tout comme d'autres personnes alentours, et bien vite Raphaël arrive derrière nous, haletant. Je perds un instant mon regard sur ce grand hall, me demandant où sont passés les autres villageois. Mais la beauté des lieux m'absorbe plus que de savoir où sont ces gens, finalement. Certes c'est poussiéreux, à l'abandon, mais les murs n'ont pas perdu de leur charme. Je garde les mains dans les poches et regarde un moment le grand lustre accroché au plafond, avant de réaliser que Roxane et Raphael sont déjà en train de se diriger vers un couloir. Je les suis, silencieux, quand ils entrent dans la pièce qui semble être une buanderie et sursaute quand la porte brutalement claque derrière moi. Sceptique, je caresse la poignée un instant avant de tenter d'ouvrir la porte, sans succès. Comment a-t-elle pu se fermer toute seule, il n'y aucun courant d'air, ça n'a aucun sens. Je commence à penser qu'il y a un petit marrant derrière qui nous a enfermés, un de ceux qui se sont réfugiés ici comme nous, attendant que l'orage se calme. Bien que ça me démange, je soupire et me retient de parler sèchement à Raphael qui commence à perdre son sang-froid et gueule. A mon avis, céder à la panique ne fera qu'amuser celui ou celle qui nous a enfermés, il suffit d'attendre. Alors que Roxane me sourit nerveusement et se fait attaquer par Raphael, je m'écarte d'eux et sors mon téléphone de ma poche. Aucun réseau, évidemment, ça n'aurait pas été drôle sinon. Roxane se rapproche alors de moi pour me susurrer quelques mots, et cela commence aussi à m'inquiéter pour Raphael. Rester confiné dans une pièce si sombre et petite ne lui fera aucun bien. Bordel, une chance qu'il soit avec nous quand même, une infirmière et un médecin. Il aurait pu tomber plus mal, mais le voir en crise est vraiment la dernière chose que je souhaite. La fenêtre est bien trop haute pour qu'on y accède, et je ne vois pas d'autres portes ni aucune trappe dans cette pièce. C'est con, j'aurais cru qu'un manoir avait des passages secrets. C'est ce que racontaient toutes les conneries qu'Allan m'obligeait à regarder à la télé quand on était gosses. S'il était là, je ne me serais pas gardé de le lui rappeler, avec un grand sourire vainqueur. « Je vois aucune autre issue… » dis-je avant de m'élancer et me cogner avec force contre la porte plusieurs fois, subissant une douleur lancinante à l'épaule. « Putain c'est pas du bois à deux sous. » Je m'éloigne et donne un grand coup de pied sur la poignée, puis deux, la rage prenant place sur mon visage. « C'est un vieux manoir, mais pas en carton. Il va falloir trouver quelque chose pour calmer Raphael, je ne tiendrai pas non plus longtemps avec ses jérémiades. » C'est un regard accusateur que je lance au pianiste. Je ne voulais pas en arriver là, mais l'exaspération m'envahit doucement. J'aurais dû rester chez moi finalement.
Revenir en haut Aller en bas

La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 1394398384-rgpn1


Scissy

• Secrets découverts : 173
• Talevillien depuis : 15/04/2013
• Cagnotte : 229
Scissy
My life is a fairy tale


La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2   La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 EmptyLun 10 Mar - 12:03




La bonne idée du maire


Le temps n'est pas avec vous, c'est une chose qui est au moins claire. L'orage gronde, frappe, les gouttes s'incrustent par les trous du manoir pratiquement délabré. Et si ça n'avait été que ça, s'il y avait justement eu que le mauvais temps et surtout votre enfermement totalement hasardeux. Il y a des bruits qui glissent un peu partout dans l'immense maison, on peut entendre des rires d'enfants si l'on veut bien tendre l'oreille, des portes qui claquent non loin de votre pièce, d'une force assez conséquente. Vous savez ce qu'on raconte à ce sujet ? Une énorme boucherie a eu lieu dans les pièces où vous vous trouvez, des têtes sont tombées et commencez à vous demander si ce n'est pas le fantôme de David la Hache qui vient pour vous emporter avec lui dans les limbes. Les murs tremblent, craquent, des pierres roulent sans raison. Ça pue la cavalcade des fantômes les enfants.


- a little less conversation -



Revenir en haut Aller en bas
https://talevilleisback.forumactif.org

La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 1394398392-rgraph


Raphaël C. Legrand

• Secrets découverts : 336
• Talevillien depuis : 16/11/2013
• Cagnotte : 266
Raphaël C. Legrand
My life is a fairy tale


La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2   La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 EmptyMer 12 Mar - 16:42

Faire confiance à Gaël, elle était mignonne. Il avait tout sauf confiance dans le grand brun même si la musique les rapprochait, c’était pas ça qui en faisait des bons amis. Il s’en méfiait comme il pouvait se méfier de Nolan. Un vrai casse-tête pour lui, mais parfois, il s’entendait comme chien et chat avec certaines personnes et il n’y pouvait rien. On mettait ça sur le dos de sa maladie. L’autisme avait bon dos. Il n’était pas comme tout le monde mais il pensait vraiment qu’on avait pas besoin de lui coller cette étiquette sur le front. Elle lui avait déjà fait tant de mal. Il n’avait qu’à penser à Leahn pour s’en rendre compte. Il fut stoppé dans ses mouvements, stoppé dans sa peur. Repenser à la blonde avait toujours un effet particulier sur lui. Comme un apaisement qui lui fendait malgré tout le cœur quand il repensait à l’éloignement qu’on avait foutu entre eux. Il n’écoutait même plus Roxane et ses paroles, se contentant de penser à un moment joyeux avec sa meilleure amie d’enfance, un peu avant qu’elle ne parte loin de lui. Le Mont n’était pas à des milliers de kilomètres mais quelque chose l’avait toujours retenu ici, incapable d’aller vérifier si elle était vraiment là-bas. Elle lui manquait terriblement par moment. Mais la voix du grand brun le sortit de sa torpeur éphémère. Il en avait marre d’être pris pour un abruti sourd et ça lui coutait de se remettre debout, la peur lui prenait les tripes et la claustrophobie n’aidaient en rien. « Jérémiades… » Il avait envie de lui grogner dessus mais pour le moment, il fallait trouver comment sortir de là. Et c’était tellement loin d’être gagné. Soudain, il sentit une goutte, puis deux, puis trois. Redressant la tête, il remarqua les fissures dans le bois et l’eau qui inondait l’espace autour d’eux. Le château était cerné par l’orage, la pluie s’infiltrait. « C’est pas bon ça. » Tout ces sens étaient en éveil, il plaça sa main sur la grande bouche de Gaël afin de ne pas l’entendre parler. « Chut. Ecoutez… » Des portes claquaient dans les autres pièces, des rires étranges et lointains se faisaient entendre. Il était sur le qui-vive, prêt à bondir de peur ou de faux courage. « Des fantômes… » Il n’en revenait pas d’avoir lui-même prononcé ce mot, mais à vrai dire, il ne savait pas vraiment s’il y croyait ou non, et à moins de n’avoir affaire à une blague cruelle et vraiment bien orchestrée, il ne comprenait pas ce que ça pouvait être d’autre. « Faut sortir d’ici ! » La panique commençait à nouveau à s’emparer de lui alors qu’il fixait Roxane. « Bouge pas. » Il attrapa délicatement une araignée qui s’était posée sur l’épaule de la belle avant de la poser plus loin. Il fixa ensuite la porte, faisant des gros efforts pour ne pas s’effondrer en ayant l’impression que les murs se rapprochaient dangereusement d’eux. « Viens, on essaye de l’enfoncer à deux… » Il ne fallait pas le sous-estimer. Certes, il ne donnait pas l’impression d’être musclé, mais il avait beaucoup de force.

_________________
    looking.for.the.pianoguy
    ALL YOU NEED IS TO SIT AND LISTEN, NOTHING IS IMPORTANT
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas

La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 1394398366-rgnewbie


Victoria Romanov

• Âge : 25
• Secrets découverts : 265
• Talevillien depuis : 17/01/2014
• Cagnotte : 370
Victoria Romanov
My life is a fairy tale


La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2   La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 EmptyJeu 13 Mar - 0:48

Il devait forcément y avoir un moyen de sortir d'ici, nous ne pouvions pas rester éternellement ici. Gael tenta d'enfoncer la porte, mais elle ne flancha pas ;absolument pas même. Préférant m'éloigner comme je le pouvais de mon ami, je le laissais tenter de s'occuper de notre unique moyen de sortir d'ici. Je n'aimais pas vraiment ses paroles, s'il n'arrivait à rien, j'avais bien peur que nous soyons tous condamnés à attendre ici que quelqu'un daigne venir à notre recherche et nous trouve. Mais il ne fallait pas rêver non plus, cela ne risquait certainement pas d'arriver. Cependant, j'ignorais ce qui allait être le plus dur à supporter pour l'heure... être coincés dans un espace aussi étroit et bien évidemment clos ? Devoir calmer Raphaël qui avait clairement peur et n'était pas à l'aise ? Calmer Gael qui s'énervait contre Raphaël et la porte ? Gérer un peu tout ça en même temps ? Je n'en savais rien, mais il fallait bien faire quelque chose. Mais à peine allais-je me mettre à parler à mes compagnons d'infortune que le pianiste se releva, visiblement énervé des dires de Gael.

Respirant calmement, je me mis légèrement à l'écart, comme pour éviter de gêner davantage les garçons, sachant qu'il n'y avait de toutes façons pas beaucoup de place dans la buanderie. Des gouttes d'eau se mirent alors à tomber petit à petit, et je ne pus m'empêcher de regarder Raphaël commenter le tout.
« C'est vrai qu'étant au rez-de-chaussée, on ne devrait pas avoir de fuites... » Certes, ce n'était pas rassurant, mais c'était pourtant vrai. Il y avait sûrement une pièce au-dessus de la nôtre de toutes façons, c'était obligé, sinon nous entendrions davantage la pluie s'abattre sur le toit du manoir. Sauf que voilà, s'il y avait seulement la tempête... des bruits forts retentirent à quelques mètres de nous, des portes qui claquaient. Attrapant furtivement la main de Gael, peu rassurée, je commençai à croire que le pianiste avait raison, et que la bâtisse était véritablement hantée... c'était possible après tout. Je n'étais pas totalement sûre de ce qu'il y avait après la mort, mais je ne pensais pas que le paranormal était une invention sortie de nulle part. C'était réel.

Approuvant d'un signe de tête, je m'apprêtais à aller voir également notre seule issue de secours avant de me stopper rapidement en attendant Raphaël. Il attrapa alors une araignée ayant logé sur mon épaule, puis je ne pus m'empêcher de la regarder gambader ailleurs, remontant sur le mur puis se dirigeant vers le plafond, sûrement pour rejoindre sa toile. J'appréciais ces petites bêtes, elles étaient tellement intelligentes. Mais je revins rapidement à la réalité en laissant les deux garçons tenter d'enfoncer la porte. Peut-être qu'ils arriveraient à quelque chose, à deux ? Je reculais, relâchant la main de Gael, puis je regardais le fond de la pièce, à quelques mètres de nous.
« Je t'emprunte ton téléphone, je vais éclairer un peu le reste de la pièce. » Je récupérai hâtivement le portable du grand brun avant d'abandonner les deux garçons avec la porte, et de m'aventurer un peu plus vers le fond de la salle. Illuminant chaque parcelle de mur, de sol et même de plafond, à la recherche d'une trappe ou d'une autre porte de sortie, je gardai un œil attentif à tout ce que j'apercevais.

Puis d'autres bruits de portes qui claquèrent se firent entendre, semblant encore plus proches de nous. Ce n'était pas du tout rassurant, et bien que dans un sens, ça me fascinait de songer au fait qu'il y avait peut-être de vrais fantômes non loin d'ici, ce n'était quand même pas très sain. Pourquoi des fantômes ? Le crime avait-il été trop horrible ? Enfin, leurs morts ? Hum. Pire encore. Cela signifiait qu'il y avait eu des gens morts ou tués dans cette demeure, peut-être même ici. Haha, non ce n'était pas possible ! C'était sans doutes un canular affreux, bête et méchant. Mais qui pourrait être aussi monstrueux pour nous faire subir un coup pareil ? Non, c'était inimaginable. Je finis par repérer une vieille machine à laver délabrée, et en m'agenouillant devant, j'aperçus quelques toiles d'araignées ainsi qu'un cadavre de rat tout au fond, au-dessous des toiles. Sérieusement ?
« Dîtes-moi que vous arrivez à enfoncer la porte les garçons... » Le temps dehors semblait être pire encore, et les gouttes d'eau continuèrent de tomber, aussi bien qu'il y avait quelques débuts de petites flaques par terre. J'espérais que l’électricité ne marchait plus, sinon nous étions plutôt pris au piège, et en danger...

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
http://whathefuckrpg.tumblr.com

Invité



Invité
My life is a fairy tale


La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2   La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 EmptyVen 14 Mar - 12:15

Combien de temps encore allions nous devoir attendre, enfermés ici ? Si nous pouvions être à même de se déplacer librement dans le manoir, ça irait encore, attendant seulement que l'orage se calme. Mais je n'aimais pas ce tout petit endroit, trop confiné, trop intime et sombre. C'est bien une boule de nerfs que je sens gonfler dans mon estomac, une inquiétude grandissante. Mes compagnons de cellule n'y sont pas pour rien. A vrai dire, c'est eux qui ajoutent à mon stress. Je regarde sévèrement Raphael tandis qu'il bronche et s'apprête à me renvoyer la balle, mais mes traits se détendent soudain quand je vois son expression. Je lève la tête à mon tour et aperçois les fuites. L'eau commence à s'infiltrer doucement, mais heureusement, il n'y a pas d'électricité. Je m'apprête à le lui rappeler, quand il se jette sur moi pour plaquer sa main contre ma bouche. « Chut. Ecoutez… » Non mais il est sérieux ? De nouveau une grimace prend forme sur mon visage, et je dégage brutalement sa main avant de tendre l'oreille. J'entends moi aussi des bruits sinistres. Comme des rires lointains, qui paraissent tout droit tirés d'un rêve. Cristallins, comme ceux d'enfants. Des portes claquantes et un parquet croulé sous des objets roulants. On se croirait dans un film d'Hitchcock où le suspens résonne sur les échines. Quelle connerie. « Ne sois pas stupide. » Je parle avec férocité, un peu blasé, dès qu'il insinue que nous sommes entourés de fantômes. J'ai l'impression d'entendre Allan qui est effrayé par sa propre ombre. La main de Roxane attrape la mienne, et j'aperçois dans ses pupilles dilatées une peur inexpliquée.  « Ce n'est rien d'autre qu'un canular, ne t'inquiètes pas. » Je serre sa main dans la mienne et lui offre un sourire en coin se voulant rassurant, ne cessant par la même occasion de regarder en direction de Raphael qui se veut protecteur avec elle. Un peu trop. Le contact de nos mains se brise quand le pianiste relance le sujet de la porte, et j'obéis à Roxane en lui filant mon téléphone. Mes yeux analysent la pièce et tout se qui s'y trouve, cachés dans les ténèbres envahissants. Je cherche un objet qui pourrait nous être utile, quelque chose qui nous aiderait à enfoncer la porte. N'importe quoi. Du moment qu'on sort d'ici. Je ne crois pas aux fantômes et autres conneries de ce genre. Je pense que les légendes que l'on entend sur cet endroit ne sont rien d'autre que des histoires inventées. Mais pour autant, je ne suis pas rassuré. L'orage gronde dehors, nous sommes piégés entre quatre murs qui fuient et l'électricité pourrait revenir à n'importe quel moment. Roxane est courageuse mais si ça continue, il n'y aura pas que Raphael qui peinera à respirer. Et moi aussi, je commence à ressentir un besoin oppressant d'air frais. Mais soudain la lumière de mon téléphone tenu par Roxane éclaire quelque chose qui m'intéresse. Entre trois balais, j'aperçois quelques barres de fer debout contre un mur. J'en attrape deux et en tend strictement une à Raphael. « Frappe la poignée avec ça, comme si ta vie en dépendait. Je commence, on y va chacun son tour. » Je me recule et prend mon élan, tentant d'apaiser le rythme de mon pouls. J'assène un grand coup, et recommence dès que Raphael a tapé à son tour. La symphonie qui gronde sous nos coups me fait ridiculement penser aux catacombes d'une mine de laquelle proviennent des sons pittoresque de pioche contre la pierre. Les bruits sourds de nos tiges d'acier contre la poignée masquent momentanément les rires enfantins qui perlent entre les murs du manoir. Mais ils ne s'éteignent pas pour autant, augmentant le roulement nerveux se logeant doucement dans nos tripes. Si je chope les gosses qui s'amusent à nous faire ça, ce sera certainement la dernière fois qu'ils feront une blague de la sorte. Dire que nous étions simplement venus pour un buffet de village… « Dîtes-moi que vous arrivez à enfoncer la porte les garçons... » La peur s'installe aussi dans la voix de Roxane, et je ne préfère rien répondre, me contentant de fixer la poignée et frapper. Elle a déjà commencé à flancher, et après le dernier coup, elle tombe et roule sur le sol de la pièce, tandis que nos barres de fer atteignent avec fracas le parquet avant de s'y laisser glisser. Je regarde la porte qui s'est légèrement entrebâillée et soupire un grand coup, essuyant quelques gouttes de sueur perlant sur mon front. Quand j'entends l'air s'insinuer par l'infime espace qui nous a libérés, je fixe Raphael. Les rires cristallins se sont arrêtés.
Revenir en haut Aller en bas

La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 1394398384-rgpn1


Scissy

• Secrets découverts : 173
• Talevillien depuis : 15/04/2013
• Cagnotte : 229
Scissy
My life is a fairy tale


La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2   La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 EmptyVen 28 Mar - 10:26





Vous avez fini par arriver à la défoncer, cette maudite porte ! Vous êtes enfin libres, enfin... dans le couloir pour le moment. La porte d'entrée est encombrée par divers meubles tombés au sol, et de toute façon de l'autre côté, c'est un grand tronc qui est venu s'y loger, à cause de cette tempête de folie. Vous rebroussez donc chemin, à la recherche d'autres sorties. Mais toutes les portes fenêtres on l'air autant coincées que ce que vous avez déjà vu. C'est à ce moment que vous tombez sur les autres rescapés de la "fête" et vous décidez de continuer à chercher ensemble. Ceux qui reviennent de l'étage sont formels, on ne peut pas sortir par en haut. Soit les issues sont bloquées, soit elles sont trop hautes ou mal positionnées pour que vous puissiez vous en tirer vivant, ou non moins non blessés. Ne reste devant vous que les tréfonds du manoir...

Participants : Tout ceux qui le veulent à présent. Les groupes n'ayant pas tous évolué, nous voulons laisser la possibilité à tout le monde de participer, qu'il se soit inscrit ou non, qu'il ait déjà RP dans un autre groupe ou non. Pour ces derniers, vous avez tout simplement réussi à vous extirper de votre pièce, et avez rencontré les autres en cherchant une sortie ! Bonnes écritures *w* D'autres intervention de PNJ arriveront La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 3010902282



- a little less conversation -



Revenir en haut Aller en bas
https://talevilleisback.forumactif.org




Contenu sponsorisé
My life is a fairy tale


La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2   La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La bonne idée du maire - intrigue 1 groupe 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une bonne douche bien méritée [PV Lelouch][Hentaï]
» BoNnE ANiV !
» [UPTOBOX] Le Pacte [DVDRiP]
» Bonne Fete Pocain !
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
a little less conversation ::  :: RPs-